Loading...

Les 100 m´ edicaments essentiels. Une approche de m´ edecine interne = 100essential drugs. An internal medicine approach Michel PDF

20 Pages   226 Views

Les 100 m´
edicaments essentiels. Une approche de

edecine interne = 100essential drugs. An internal
medicine approach
Michel Thomas, Philippe Arlet, Olivier Aumaitre, Julie Cosserat, Bernard
Grosbois, Lo¨ıc Guillevin, Adrien Kettaneh, Claire Le Jeunne, Christian
Massot, Philippe Morlat

To cite this version:
Michel Thomas, Philippe Arlet, Olivier Aumaitre, Julie Cosserat, Bernard Grosbois, et al..
Les 100 m´edicaments essentiels. Une approche de m´edecine interne = 100essential drugs. An
internal medicine approach. Revue de M´edecine Interne, Elsevier, 2013, 34 (8), pp.460-4.
<10.1016/j.revmed.2012.12.018>.

HAL Id: hal-00866771
https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-00866771
Submitted on 27 Sep 2013

HAL is a multi-disciplinary open access
archive for the deposit and dissemination of scientific research documents, whether they are published or not. The documents may come from
teaching and research institutions in France or
abroad, or from public or private research centers.

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est
destin´ee au d´epˆot et `a la diffusion de documents
scientifiques de niveau recherche, publi´es ou non,
´emanant des ´etablissements d’enseignement et de
recherche fran¸cais ou ´etrangers, des laboratoires
publics ou priv´es.

2

TITRE EN FRANÇAIS2
Les 100 médicaments essentiels. Une approche de Médecine Interne 2
TITRE EN ANGLAIS2
100 Essential Medicines. An Internal Medicine approach2
AUTEURS2
Thomas M. (1), Arlet Ph. (2), Aumaitre O. (3), Cosserat J. (4), Grosbois B. (5), Guillevin L. (6),
Kettaneh A. (7), Le Jeunne Cl. (8), Massot C (9)., Morlat Ph. (10)2
AFFILIATIONS2
(1) Faculté de Médecine de Bobigny, Université Paris 13, 93000 Bobigny
(2) Service de Médecine Interne, Hôpital Purpan, CHU de Toulouse, 31000 Toulouse
(3) Service de Médecine Interne, hôpital Gabriel Montpied, 58 rue Montalembert, 63003 ClermontFerrand Cedex 1,
(4)Service de Médecine Interne, Institut mutualiste Montsouris, 42 boulevard Jourdan, 75014 Paris,
(5) Service de Médecine Interne, Hôpital Sud CHU de Rennes, Université de Rennes 1, 35000 Rennes
(6) Groupe hospitalier Cochin Broca Hôtel Dieu, APHP- Université Paris Descartes,
(7) Hôpital Saint-Antoine, Assistance Publique- Hôpitaux de Paris, université Pierre et Marie Curie
Paris, 75012 Paris cedex, France.2
(8) Groupe hospitalier Cochin Broca Hôtel Dieu, APHP- Université Paris Descartes,
(9) CHU Grenoble,

12
2

(10) Service de Médecine Interne et Maladies Infectieuses, Hôpital Saint André, CHU de Bordeaux,
Université Bordeaux Segalen, 33075 Bordeaux Cedex.2

Auteur correspondant :2
Michel THOMAS, Faculté de Médecine de Bobigny, 74 rue Marcel Cachin 93000 BOBIGNY,
michel.thomas94@wanadoo.fr2
2

32
2

Résumé 2
Propos : Il y a en France 4600 médicaments disponibles sous près de 15 000 formes galéniques. Alors
que l’Organisation Mondiale de la Santé incite tous les pays développés à définir leur propre liste de
médicaments essentiels, et que celle établie en 2008 par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des
Produits de Santé est restée totalement confidentielle, un groupe d’internistes a décidé d’établir la
« liste sage » (« wise list ») des 100 médicaments leur paraissant essentiels pour traiter 95% de la
pathologie observée en France2
Méthodes : Dix internistes ont accepté en juin 2011 d’établir leur liste de 100 molécules
indispensables. Une réunion des participants en décembre 2011 a dégagé un premier consensus et
chargé cinq d’entre eux de faire des propositions dans les domaines où une dispersion avait été
constatée et dans ceux qu’une majorité de participants avaient négligé. Après échanges par courrier
électronique une deuxième liste consensuelle complémentaire a ainsi été validée mi-janvier 2012.2
Résultats : Le premier consensus a retenu cinquante-quatre molécules (dont 9 molécules retenues par
les 10 participants) et le second 46, constituant cette « liste sage » de 100 médicaments. Cinquante-six
de ces molécules sont génériquées en juin 2012. Une comparaison de cette liste avec celles établies
dans cinq pays de l’Union Européenne est effectuée.2
Conclusion : Une telle liste est réalisable. Encore incomplète, elle bénéficiera de l’apport de 14
généralistes qui au travers la France ont établi une liste semblable, en cours de finalisation. La liste
finale sera validée à plus large échelle au sein des sociétés françaises des Internistes (SNFMI) et des
Généralistes enseignants (CNGE).2
Mots-clés : Médicaments Essentiels ; Médecine Interne ; Liste sage

42
2

Summary2
Purpose: Up to 4600 drugs in about 15 000 pharmaceutical forms are available in France which may
be a source of misuse with increased occurrence of side-effects and costs. While the World Health
Organization is encouraging each developed country to work out its own list of essential medicines.
The list provided in 2008 by the French Office for the safety of health products has had so far limited
impact on practice, so it became obvious to a group of internists to work out a « wise list » of 100
essential medicines covering 95 % of the pathologies observed in France.2
Methods: In June 2011, ten internists agreed to each provide a list of 100 essential medicines,
according to individual experience. In December 2011, a meeting of the participants provided a list as
initial consensus and mandated five among them to make proposals for those areas neglected by too
many participants or in which needless dispersion of medicines was stated. After Internet-facilitated
exchanges, an additional list was validated in mild-January 2012.2
Results: Fifty-four medicines were included in the list of initial consensus (including 9 selected by all
10 participants), and 46 in the additional list. So the final “wise list” included 100 medicines. In June
2012, fifty-six of these medicines are available as generics. This list was compared to those lists set
out by five countries in the European Union.2
Conclusion: Generating such a list is feasible. Undoubtedly still non-exhaustive, this list will benefit
from the expertise of 14 general practitioners who are currently working out a similar list across
France. The final list will be submitted for validation by the French associations of generalist teachers
(CNGE) and Internists (SNFMI)2
Keywords: essential medicines; internal medicine; wise list 2

52
2

Introduction2
En France, le dictionnaire VIDAL comptait en 2010 plus de 4600 spécialités sous 14500
formes galéniques. Cette inflation ne comporte que peu d’innovations vraies. Sur 315 nouvelles
molécules qui lui étaient soumises en 2010, la commission de la transparence de l’Agence Française
de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) a jugé que 281 d’entre elles n’avaient aucune
ASMR (amélioration du service médical rendu)! En 2011, sur 215 demandes, 197 ASMR nulles, une
seule ASMR majeure, une « modeste », 14 « mineures »… (1). Un rapport de l’Inspection Générale de
Finances (IGS) et de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) - juin 2012- note qu’avec
1438 unités standardisées par an la « consommation française en médicaments est de 40% supérieure à
celle observée dans les principaux pays voisins » et que, selon l’OCDE en 2009, la dépense de
médicament par habitant en France s’élevait à 521 euros contre une moyenne européenne à 375 euros
(2). Comment remédier à une telle situation, et retrouver une meilleure efficience dans la
thérapeutique ? Le concept de « médicaments essentiels »

a été développé par l’Organisation

Mondiale de la Santé (OMS) dès les années 1970. Il avait été initialement conçu en pensant aux pays
du tiers monde. La liste établie a été depuis régulièrement mise à jour : la 17ème édition en 2011
comporte 360 molécules (3). Parallèlement l’OMS a incité les pays développés à établir leur propre
liste. En 2012, l’organisation internationale recense 110 pays ayant une liste (4). Parmi ceux-ci, cinq
membres de l’Union Européenne, la Bulgarie, la Slovaquie, la Slovénie, la Pologne et la Suède (5).2
Les initiatives de cet ordre sont rares en France. Le livre de Maurice RAPIN « les 200
médicaments essentiels » a été publié en 1980 (6), avec une deuxième et dernière édition en 1983. Plus
récemment, mais de façon malheureusement trop confidentielle, l’AFSSAPS a établi en 2008 une liste
de 381 médicaments essentiels (7). Dans son rapport de juin 2011 à la suite de l’affaire du Médiator R,
l’IGAS a proposé « que l’ensemble de la pharmacopée française soit réévaluée avec l’objectif de
retenir les médicaments essentiels à la couverture des besoins de santé public de notre pays » (8). Cette
démarche est appuyée par le rapport IGS/IGAS de juin 2012 qui plaide pour le « déploiement de
référentiels médicaux… et l’élaboration d’une liste de médicaments de référence (« wise list ») telle
qu’elle existe en Suède » (2). Avant même ce rapport, il est apparu pertinent à un groupe d’internistes
62
2

français de tenter d’établir une telle « liste sage » capable de prendre en charge 95% des pathologies
observées en France, et qui pourrait au prix d’une actualisation régulière, constituer un outil
pédagogique aussi bien en formation initiale que permanente. L'objectif de ce travail est de produire
une première liste de 100 médicaments essentiels.2
2

Méthodes
Recrutement des participants et directives générales2
A l’initiative de l’un d’entre nous, lors du 63ème congrès de la Société Nationale Française de
Médecine Interne (SNFMI) à Poitiers en juin 2011, 10 internistes membres de la Société ont accepté
d’établir leur propre liste de médicaments essentiels (un onzième collègue sollicité ayant finalement
décliné sa participation).2 Il a été souhaité que ces dix internistes aient des modalités d’exercice
diverses : Cinq étaient provinciaux et cinq franciliens. Deux étaient praticiens hospitaliers, huit
professeurs des universités- praticiens hospitaliers dont deux professeurs de thérapeutique. Diverses
générations étaient représentées mais toutes et tous avaient au moins 10 ans d’expérience en tant que
senior82Il leur a été demandé, à partir de leur expérience mais aussi de leur connaissance globale de la
pratique médicale ambulatoire ou non, de choisir de façon très contrainte les 100 médicaments
essentiels (en DCI) capables de traiter 95% de la pathologie observée dans notre pays. Les vaccins ont
été exclus d’emblée de la démarche. Aucune consigne n’a été donnée concernant les médicaments dits
de confort. Début novembre 2011, les 10 listes ont été disponibles, et un premier travail d’analyse
effectué.2
Construction de la liste finale1
Une réunion des auteurs a eu lieu à Paris en décembre 2011, à l’occasion du 64° congrès de la
SNFMI. Une première liste de molécules, ayant été choisies par au moins 6/10 d’entre eux, a été
validée.2 Il est apparu alors que certains n’avaient pas pris en compte des classes thérapeutiques
entières comme les anti-cancéreux, les anti-VIH (Virus de l'Immunodéficience Humaine), et que pour

72
2

certaines classes thérapeutiques (benzodiazépines, hypotenseurs…) la surabondance de l’offre avait
abouti à une dispersion des choix qui ne semblait pas obligatoirement pertinente. Deux d’entre nous
ont été chargés, en fonction de leurs compétences particulières dans ces domaines, de faire des
propositions concernant les anti-cancéreux et les anti-VIH. Trois ont reçu la tâche de faire des
propositions simplificatrices dans les domaines de l’endocrinologie métabolisme (dont les
hypolipémiants et les hormones féminines), du cardiovasculaire (dont les normotenseurs) et de la
neuro psychiatrie (dont les benzodiazépines et les antidépresseurs). Il leur a été demandé d’établir ces
proposition avant la fin décembre 2011, de les faire circuler par courrier électronique parmi tous les
auteurs à fins de critiques, commentaires et corrections afin d’aboutir à un nouveau consensus parmi
les 10. Cette deuxième étape du travail a été terminée mi-janvier 2012. Elle a permis l’adoption d’une
liste complémentaire de… 46 molécules, portant le total par un hasard absolu à 100.
2

Résultats2
Trois cent trente-huit différentes molécules ont été initialement citées par les 10 contributeurs,
48 concernant les thérapeutiques à visée cardiovasculaire, 43 la neurologie et la psychiatrie, 42
l’endocrinologie et le diabète, 28 étaient anti infectieuses, 26 à visée gastroentérologique, 21 ciblées
sur l’inflammation et la rhumatologie, 21 anti cancéreuses, 18 antalgiques, 16 antivirales, 10
antifungiques ou anti parasitaires, 10 du domaine de l’asthme et de la pneumologie, 7 vitamines, 6 anti
paludéennes, 5 anti tuberculeuses. 37 molécules relevaient d’indications diverses. 2
Neuf molécules ont fait l’unanimité, 8 ont été choisies par 9/10 des contributeurs (tableau 1), mais
aussi 9 par 8/10, 11 par 7/10 et 17 par 6/10… et 138 ont été citées par un seul.2
Cinquante-quatre molécules, qui ont été choisies par au moins 6 sur 10 auteurs, ont été validées lors
de la réunion de décembre 2011, constituant notre « première liste ». Elle comporte 10 anti infectieux
et anti tuberculeux, 2 antiparasitaires, 5 antalgiques, 12 médicaments à visée cardio vasculaire (dont
HTA), 7 médicaments pour la rhumatologie et l’inflammation, 8 pour l’endocrinologie et le diabète, 3
la gastroentérologie, 1 l’asthme et 3 divers (tableau 2).2
92
2

La liste complémentaire établie en janvier 2012 par le travail de cinq d’entre nous suivi d’une
circulation par courrier électronique a abouti à la validation de 46 molécules additionnelles. Ont été
ainsi ajoutées 15 molécules anti infectieuses (dont 9 anti viraux qui n’avaient pas été initialement
considérés par trop d’entre nous, et 3 anti paludéens), 7 médicaments à visée cardiovasculaire, 4 pour
l’endocrinologie, 4 pour la psychiatrie et 13 médicaments anti cancéreux (plus 3 médicaments de
support des traitements du cancer) eux aussi trop souvent omis des listes initiales (tableau 2). Notre
« liste sage » ainsi établie a fait l’objet d’une présentation et d’une première discussion élargie, lors du
65° congrès de la SNFMI à Clermont-Ferrand en juin 2012, en particulier à l’occasion d’un atelier.

Discussion2
La liste de 100 médicaments essentiels établie par 10 internistes grâce à un travail collaboratif
constitue une première étape. Elle montre tout d’abord la faisabilité d’une telle démarche.2
Cette liste est sujette à des biais et des insuffisances. Les consignes acceptées par les auteurs
comportaient, outre l’extrême contrainte de limiter leur propre liste à 100 molécules, de l’établir à
partir de leurs propre expérience comme de leurs connaissances. La grande variété des modes
d’exercice de la Médecine Interne en France pouvait laisser penser que dix internistes différents
auraient fait des choix différents. La présence parmi les participants de 2 professeurs de thérapeutique,
la complémentarité de leurs profils et les nombreux échanges entre eux ont sans doute minimisé cette
possibilité d’écarts. Reste que des oublis flagrants peuvent y être observés, et que bien des questions
restent ouvertes. Quelques domaines thérapeutiques peuvent sembler délaissés : pas de place pour les
anti-H2, un seul antiasthmatique retenu par exemple2
2

La liste ici présentée, sans aucun doute incomplète, est discutable et déjà discutée. Lors de

l’établissement de la « liste complémentaire » de 46 molécules certains choix sont apparus fragiles.
Ainsi celui de la simvastatine comme représentant des hypolipémiants. Il s’agit certes de la molécule
princeps, et son efficacité comme sa tolérance globale est incontestable. Mais ses caractéristiques
pharmacologiques font qu’elle peut à fortes doses donner des accidents de surdosage (rhabdomyolyse)
A2
2

...
Recommended

  Emmanuel MULLER Diplôme Professionnel Son 2ème Année 2007-2008 Conception et réglage d’une enceinte acoustique Copyright - Ens

1767 Views  54 Pages

  Renault KADJAR Budite odvažni S tekućim linijama, izražajnom ukrasnom maskom i širokim bokovima Renault Kadjar isijava hrab

1674 Views  28 Pages

  Manuel Version 1.0 Table des matières Prise en m ain .........................................................................

1467 Views  36 Pages

  PATERSON BOARD OF EDUCATION JOB DESCRIPTION DIRECTORS AND MANAGERS 1654 Director of Early Childhood Education Page 1 of 11 RE

891 Views  11 Pages

  Boiled or poached chicken with rice and suprême sauce (poulet poché au riz, sauce suprême) Cal 5259 KJ Cal 1252 kcal Fat 86

820 Views  1 Pages

  Mandataire auto Auto Futée Mandataire Automobile Citroën Grand C4 Picasso – 5 et 7 places Images non contractuelles Nouveau CIT

794 Views  2 Pages

  Maths – 4B DS 5 – 5 AVRIL 2017 Durée : 55 min AVEC Calculatrice NOM : Prénom : La notation tiendra compte de la présentation, a

763 Views  7 Pages

  Match day 1 1ère journée de matches 11.06 3 B3-B4 18:00 2 A3-A4 15:00 12.06 4 7 6 10 C3-C4 18:00 5 E1-E2 21:00 9 E3-

762 Views  1 Pages

  NOUVEAU TARIF GAMME CITROËN VP/VU JANVIER 2016 FINITION MOTORISATION CV DYN SEDUCTION 1.2 VTI 72 ch SEDUCTION 1.6 VTI 1.6

747 Views  1 Pages

  I found a poem online that reminds me of my son, Brady Mathieu Waddick, who went and met his angels in Heaven on March 12, 2013.

744 Views  1 Pages

  KØB IKKE NY BIL FØR DU HAR PRØVET EN CITROËN PRØV EN CITROËN, GIV OS DIN MENING OG VIND ET SPIES REJSEGAVEKORT (20.000,-) VELKO

731 Views  4 Pages

  World University Rankings 2016-2017 The Times Higher Education World University Rankings 2016-2017 list the 980 top universities

730 Views  2 Pages

  Tarifs 2013 Gamme Citroën particuliers Modèle Prix ANSEJ Prix Tarif TTC hors Taxe sur prix ttc avec hors taxe sur Moudjahidin t

729 Views  3 Pages

  RAPPORT D'EXPERTISE AUTOMOBILE CONDITIONS D’EXPERTISE Expertise réalisée le Expertise réalisée à l’adresse Conditions d’examen

727 Views  11 Pages

  CITROËN C4 AIRCROSS CJENOVNIK VOZILA Važi od 04.01.2017 Od oktobar 2016 Proizvodnja : Proizvođač : Automobiles Citroën, Francus

724 Views  5 Pages

  March 11, 2015 Meets Wednesday, 7:20--8:30 a.m.—The Fireside Inn, 4214 Steubenville Pk, Pgh, 15025 RI President—Gary C.K. Huang

715 Views  2 Pages

  PEUGEOT 208 i 208 GTi CIJENE, OPREMA I TEHNIČKE KARAKTERISTIKE U PRIMJENI OD 01.10.2016. IZABERITE RAZINU OPREME GTi 3 vrata

715 Views  6 Pages

  La maîtrise des savoirs fondamentaux : une priorité absolue 2.3 Le diplôme national du brevet : une validation du socle commu

714 Views  2 Pages

  Expertise réalisée le : 21/01/2016 Lieu d'examen : Au Domicile Conditions d'examen : Roues au sol à: Référence dossier :

713 Views  8 Pages

  ČTENÁŘSKÝ TEST / Peugeot 308 SW 1.2 Puretech JÍZDNÍ citlivost dotykového displeje či v noci ne zcela ideálně zobrazující parko

693 Views  1 Pages